Urban Comics
  L'Histoire d'Urban Comics
 
Ben Wawe vous présente dans les grandes lignes l'Histoire de l'univers Urban. 
Attention : cet historique date de Février 2008. Il ne prend donc pas en compte les événements survenus après cette date.



Au commencement, des rumeurs coururent durant la deuxième guerre mondiale quant à un héros Américain encasqué et volant grâce à un appareil étrange. Les rumeurs devinrent réalités quand Rockeeter apparut pour la première fois en Europe pour vaincre les Nazis. Il participa à l'effort de guerre et fut le premier d'entre tous.
Par la suite, un long moment de silence avant que les héros ne reviennent : Peter Parker, Bryan McKenzie et d'autres furent la deuxième vague dans les années 60, et semblent encore avoir de l'influence dans le monde d'aujourd'hui. Ils ont choqués le monde par leurs exploits, mais sont rapidement tombés dans l'anonymat. D'autres leur ont succédés, mais la folie des surhumains se tut durant une très longue période.

Finalement, au début des années 2000, cela reprit de plus belle avec le retour d'un Spider Man, Ben Reilly, rapidement suivi par Daredevil, Matt Murdock. Les deux jeunes gens influencèrent apparemment la planète entière, car partout commencèrent à apparaître de nouveaux justiciers masqués : même en France, un jeune homme brava la loi anti-super héros pour devenir le Gorille. Néanmoins, à l'ère de la nouvelle technologie, les gens ne tardèrent pas à apprendre l'existence des mutants, ces êtres nés différents aux pouvoirs merveilleux. Après l'attaque d'un certain Magneto et de sa Confrérie en plein Manhattan, arrêtée par un groupe de cinq jeunes gens dits les X-Men, il semblait clair que les mutants étaient plus qu'une légende urbaine.
Les mois s'écoulaient, avec l'apparition de nouveaux joueurs dans l'arène : Hawkeye, qui recherchait l'assassin de son frère pour être enfin digne de sa lignée ; un groupe d'intervention formé de criminels ou d'anciens projets ratés de l'armée, commandé par Nick Fury, chef du SHIELD, section secrète de la police new-yorkaise ; Batman, protecteur de Chicago au sombre passé et aux actes souvent destructeurs ; Hawkman, justicier de Los Angeles avec ses ailes mécaniques.
Malheureusement, des accidents funestes arrivèrent aussi, comme la transformation malheureuse du petit scientifique Bruce Banner en monstrueux Hulk. Incontrôlable, il faillit être contrôlé par une secte étange le prenant pour un Dieu Egyptien réincarné, mais sa rage le sauva. Quatre jeunes gens furent aussi transformés à cause du professeur Essex et se virent dotés de capacités surhumaines ; néanmoins, Sue Tempest, Reed Richards, Ben Grimm et Johnny Rainbow préférèrent se tourner d'abord vers le crime plutôt que vers l'héroïsme.

Mais une telle concentration de pouvoir ne pouvait pas être sans conséquences. Lex Luthor, criminel notoire aux dents longues, profita de la folie ambiante pour devenir Roi de la criminalité new yorkaise après avoir assassiné des proches de la majorité des surhumains. Devenu intouchable après un marché, il se mit à rêver, mais déjà d'autres soucis arrivaient.
Stephen Strange, qui avait appris les rudiments de la magie dix ans plus tôt, était désormais le Sorcier Suprême de la Terre et se devait de faire face à l'Apocalypse. Recrutant sept jeunes sorciers pour contrecarrer la menace, il y laissa la vie mais trouva un successeur en la personne de Tim Hunter, trouvant enfin le repos qui lui manquait après une existence plein de drames.
Son ami, Hal Jordan, eut moins de chance que lui. Ayant perdu ses parents à cause de la découverte d'une étrange prophétie, il se vit devenir un Green Lantern, possesseur d'un pouvoir sans limites et ivre de rage contre Sinestro, l'assassin de ses parents. Il découvrit que Sinestro n'était rien face à la grande menace, Parallax, et il parvint à les vaincre tous deux, mais le prix fut lourd : le Green Lantern Corps fut détruit, la femme qu'il aimait être transformée en légume et son meilleur ami devenir handicaper. Malgré tout, Hal parvint à vaincre sa peur et ses émotions et dépassa tout ça pour devenir le chef du nouveau Green Lantern Corps, qui protège désormais le monde.

Pendant ce temps-là, le Président George W. Bush annonçait à la Nation que les mutants existaient, ce qui amena des lynchages réguliers et des massacres sans nom. Les X-Men, désormais en fuite après une trahison de leur professeur, tentent de jongler entre leurs pouvoirs et leurs responsabilités à cet égard.
Les quatre adolescents dotés de pouvoirs parvinrent, de leurs côtés, à prendre possession d'un quartier de New York où ils y faisaient régner le crime. Néanmoins, en plus de découvrir une cité cachée et secrète dans les égoûts de la ville où vivaient des parias dotés de pouvoirs, ils attirèrent bien vite l'oeil des puissants.

En effet, depuis toujours, un groupe d'hommes et de femmes manipulent le monde en secret. Leur nom ? Les Architectes, monstres d'inhumanité gorgés de pouvoir. Lassés de voir tant de surhumains, fatigués d'être constamment attaqués par l'Anarchiste et la Question, deux hommes décidés à les vaincre et à rendre la Liberté au peuple, ils décidèrent de lancer leur vengeance contre les "super héros".
Norman Osborn, ennemi héréditaire de Spider Man et assassin de Ben Reilly, fut engagé après sa victoire contre le justicier pour mener un groupe contre leurs adversaires. Une dizaine de héros furent tués, et beaucoup eurent peur par la suite, étant donné que plusieurs (Bruce Banner, Tony Stark, Tempest/Richards/Rainbow/Grimm) étaient enlevés et utilisés. L'Anarchiste lui-même mourrut, mais la Question parvint à mettre sur Internet et à envoyer à tous les justiciers sa vidéo où il réussissait à faire tout avouer à Osborn. Celui-ci, ayant perdu la majorité de son équipe, trahit les Architectes par la suite.

Il rejoignit en effet Lex Luthor, vexé de n'avoir pas été choisi pour mener la charge. A eux deux, ils tentèrent de tuer les Architectes en rasant Manhattan avec des mercenaires surhumains, mais une escouade de héros, levée par John Jones (extraterrestre exilé sur Terre et espion chez les criminels), les arrêta avant de se baptiser la Ligue. Leur but est désormais d'arrêter ceux qui ne peuvent l'être par un seul.

Malheureusement, alors que le calme semblait être de mise, il n'en était rien : la Question, ivre de rage contre les Architectes, recruta Sara Pezzini et sa Witchblade, arme mystique et ancienne, pour les arrêter. Il y laissa sa vie mais parvint à convaincre Sara du bien-fondé sa mission. Danny ShanLi reprit son masque et sa mission, par la suite. En même temps, les quatre "fantastiques" tentaient de s'enfuir.

Dans l'ombre, les choses bougeaient aussi. Une vieille organisation secrète renaissait de ses cendres après l'attaque d'un terrible virus : Galactus. Les choses mauvaises étaient sorties du placard, et le monde risquait de changer. Steelman, le héros symbole, était peu à peu traîné dans la boue et sa vie devenait un enfer. De nombreuses rumeurs faisaient état d'un pseudo homme volant ayant arrêté une météorite à mains nues, et ce avant de fuir ; d'autres ragots étaient racontés en Europe et vers l'Amérique à propos d'une jeune femme pouvant faire les mêmes choses. Et pendant ce temps-là, Batman perdait la tête avant de se reprendre dans la guerre des gangs de Chicago.
La Côte Ouest fut d'ailleurs aussi touchée par un tel événement après la création des Titans, jeune groupe de héros qui tentent de sauver le monde. Ils commencent à comprendre la difficulté de leur tâche.

Le monde n'est plus vraiment le même : les surhumains sont partout, les gens ont peur et sont habités aux combats titanesques autour d'eux. Les mutants sont poursuivis, assassinés encore et la Terre plonge peu à peu dans la folie. Les Architectes sont prêts à tout pour s'en sortir, et la Ligue est capable de les arrêter.
Que vont faire tout ces personnages et les autres, comme les pseudo Dieux Asgardiens vivants dans les égoûts de New York ? Nul ne peut le dire...à vous de le lire !



Commentaires sur cette page:
Commentaire de Alma, 30/03/2012, 00 12 25 (UTC):
Pour ma part une fois fini, ce livre m'a mise un peu en cole8re. Cette impression que l'auteur l'a e9crit pour se solgauer, se de9livrer de ses de9mons en insistant sur le sordide. Tout le monde vit des moments durs, de9couvre la mort de plus ou moins pret mais l'impression que ce livre n'est la que pour le glauque. Que m'a-t-il apporte9 ? a moi rien. Bref j'ai adore9 .



Ajouter un commentaire à cette page:
Votre nom:
Votre message:

 
  Depuis janvier 2009, il y a eu 105743 visiteurs sur le site. Copyright (c) 2004-2009 http://urbancomics.fr.gd/  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=