Urban Comics
  Supergirl #7
 

Histoire : Lex
Date de parution : Janvier 2008


Résumé : Yelena Starrskaïa recherche l’homme qui apparaît dans ses rêves : Clark Kent. Arrivée sur le sol américain dans ce but, elle rencontre des obstacles auxquels elle ne s’attendait pas, d’autant plus que Clark a disparu. Mais alors qu’elle se rend au Boston Herald, la jeune femme est attaquée par un être puissant qu’elle finit par vaincre en laissant parler ses pouvoirs. Mais après un mystérieux flash aveuglant, elle disparaît sans laisser de traces. Qu’est t-il advenu de Yelena ? A-t-elle succombé à son pouvoir ? Vous le saurez dans cet épisode de Urban Supergirl !

«

Qui est Supergirl ?

 

Par Pete Ross.



Nous avons le bonheur ou le malheur de vivre dans un monde en perpétuel changement. Un monde où tout semble possible, le pire comme le meilleur. Depuis quelques années, des personnes aux pouvoirs inimaginables, digne du plus farfelus roman de science-fiction, sont apparus ici et là sur notre bonne vieille Terre. Télékinésie. Super force. Super rapidité. Tout ces mots ont fini par passés dans notre langage courant et font désormais partis de notre quotidien. Qu’on ouvre un magazine, qu’on allume la télévision et c’est ce monde dans lequel nous semblons être qui apparaît. Plus qu’un phénomène. C’est une réelle mutation qui s’opère au sein de nos sociétés. Un nouveau monde nous est offert. Un monde où tout semble possible, je l’ai dis. Mais parfois, malgré que nous soyons habitués au Spiderman, DareDevil, Flash, Titans, Steelman et autres, des évènements arrivent tout de même à nous surprendre.

Superman.
Ce nom restera dans les mémoires pour les décennies à venir. Pourquoi ? Parce qu’il est celui qui nous évita à tous une mort certaine. Un cataclysme biblique. Mais je dis Superman. L’homme d’acier. Pourquoi ne pas l’appeler par son véritable nom ? Clark. Clark Kent. Je l’ai connu personnellement. Il travaillait sous les ordres de Perry White et toute la rédaction fut profondément touché qu’il est accordé un entretien à une de nos journalistes. Clark, donc, a changé le cours des choses durablement. Bien sûr, ce monde dans lequel nous vivons ne devrait plus nous étonner. Mais là, si. Peut être parce que toute la planète est touchée. Peut être parce que son intervention nous a fait réfléchir, nous a fait réaliser qu’un seul homme pouvait inverser la donne. Un seul homme pouvait faire la différence. Un seul homme pouvait changer les choses. Mais nous avons déjà consacré moult articles à Clark et ce n’est pas de lui dont je souhaite parler.

Supergirl.
C’est comme ça que nous l’avons baptisé, nos confrères et nous. Depuis deux semaines, elle fait la une de tout les journaux de la côte Est. Pourquoi, me demanderez-vous ? Allons, vous savez bien. Le combat de Boston filmé par les caméras de télévision. Depuis des jours ces images circulent sur internet et dans votre poste. Un être à la force extraordinaire capable de bonds prodigieux avait dévasté nos locaux puis avait défié une jeune fille inconnue sous mes yeux. Oui, j’y étais. J’ai vu cet être tuer Rébecca Simpson, notre confrère et amie. Je l’ai vu tout détruire. C’était comme le plus terrifiant de mes cauchemars mais en même temps si réel. Puis Un combat s’est engagé entre cet « homme » et la jeune fille. Le reste de l’histoire, vous la connaissez. Ils se sont battus dans les airs puis l’être néfaste a fini par être vaincu. Mais malgré les caméras, malgré les témoignages, l’interrogation reste entière. Qui est-elle ? Vous vous posez cette question. Je me pose cette question. Nous nous posons tous cette question. Qui est cette femme capable de voler à une vitesse inimaginable ? De survivre aux coups dévastateurs d’une créature surpuissante ? Et comment ce fait-il qu’un flash lumineux est aveuglé tout Boston et qu’elle est disparue après ça ? Le mystère reste entier. Peut être a-t-elle des liens avec Superman ? On raconte que seul Clark dispose de telles capacités. Maintenant, il n’y a pas qu’un seul être surpuissant et invulnérable. Il y en a deux. Plus forts que Steelman, semble-t-il. Est-ce seulement possible ? Est-ce bien la réalité ? Oui. C’est notre réalité. Notre monde. Et ce monde change. Encore et toujours. Mutants. Justiciers. Êtres aux pouvoirs hors normes. Tout ceci n’est pas une fiction. Ce n’est pas Hollywood. Non. C’est notre monde. Le monde dans lequel nous vivons. Un monde où tout est possible. »


Un immense sourire apparut sur le visage de Pete Ross tandis qu’il repliait le journal et le posait sur sa table de chevet. Allongé dans un lit aux draps verts, il ressentait une immense fierté, celle du journaliste ayant accompli sa mission, du petit pigiste sans envergure devenu homme. Mais plus encore que sa place de titulaire fraîchement acquise, le jeune homme se sentait profondément heureux, un peu comme un gosse à la fête foraine. Il avait l’impression d’être invincible, d’être un gagnant. La vie venait de prendre une tout autre saveur, bien plus subtile et agréable qu’il l’avait ressenti jusqu’alors. De la l’obscurité à la lumière, il n’y avait qu’un pas que Pete avait franchi avec succès. Un nouveau jour s’offrait à lui. Un rêve qu’il convoitait et qui était maintenant à sa portée.

Quittant le lit rigide auquel il était consigné, Pete se leva avec entrain et enfila une chemise d’hôpital qui reposait sur une chaise près de lui. Puis il attrapa son sac et en sortit un paquet de cigarettes. C’était son vice, son petit pêché mais il était tellement excité qu’il avait vraiment besoin de tirer une latte. C’était plus fort que lui. Déposant le petit bâtonnet nocif sur sa lèvre inférieure, il saisit son briquet, prêt à l’allumer.

-Je ne vous le conseille pas.

La voix qui venait de rappeler à l’ordre le jeune journaliste appartenait à un quadragénaire aux cheveux grisonnants et à la carrure impressionnante qui se tenait dans l’embrasure de la porte.

-Qui êtes vous ? Demanda Pete en rangeant son briquet et sa cigarette.

Un léger sourire transparut sur le visage de l’homme l’espace d’une seconde avant qu’il ne réponde d’une voix enrouée, exprimant un chagrin sincère mais réprimé :

-Ma fille est ici.
-Dans… cet hôpital ?
-Oui.
-Oh je suis…
-Désolé ? C’est ce que les médecins n’ont pas cessé de me répéter après l’opération.
-Oui, je comprends. Excusez-moi. Ce doit être difficile à vivre, ce type de situation. Mais qu’est-ce qu’il lui est arrivé, si ce n’est pas trop indiscret ?
-Vous êtes journaliste, c’est votre métier.
-Comment… ?
-J’ai lu le journal, ce matin. Votre article fait la une. C’est précisent pour cela que je suis venu vous trouver.
-L’état de votre fille a un rapport avec… mon article ?

La voix de Pete tressaillit légèrement tandis que ses doigts se crispaient sur le dossier de la chaise.

-Pas vraiment. Mais les évènements retranscris la concerne indirectement.
-Elle était sur les lieux ? Metallo lui a fait du mal ?
-Metallo ? C’est le surnom que vous lui avez trouvé ou c’est lui qui s’est baptisé ainsi ? … Peu importe. Pour répondre à votre question : oui, elle était sur les lieux et oui, elle a été blessé par cette… chose.
-Je suis navré.
-Merci.
-Mais quel rapport avec mon article ?
-Vous ne parlez pas d’elle.

Les yeux de Pete s’agrandirent alors qu’une moue hébétée apparaissait sur son visage.

-Mais je ne pouvais pas parler de tout les blessés et puis…
-Ma fille est une héroïne.
-Pardon ?
-Elle a sauvé des vies ce jour là.
-Elle est… pompier ?
-Vous ne comprenez pas. Vous avez parlé de cette Supergirl à tout va mais j’avais vous n’avez évoqué l’autre.

Pete fronça les sourcils tandis que son cerveau commençait à comprendre ce dont voulait parler l’homme en face de lui. Après quelques minutes de silence, il lâcha en un murmure :

-La fille qui est intervenue.
-Oui, c’est bien d’elle dont il s’agit.
-Elle… elle va bien ?
-Elle est plongée dans un coma artificiel.
-Oh, je suis…
-Désolé, je sais. Tout les yeux sont tournés vers Supergirl mais on a oublié mon bébé. Mon enfant. Mon…

Une larme roula sur la joue du père éploré qu’un sanglot venait s’interrompre.

-Pourquoi n’avez-vous pas parlé d’elle ? Elle… Elle a voulut aidé. Elle a fait preuve d’un courage incroyable et… Et vous ne parlez même pas d’elle.
-Je…
-Pourquoi ? Murmura t-il une seconde fois, le visage ravagé par le chagrin. Pourquoi ?

Pete voyait ce géant d’un mètre quatre-vingt dix s’effondrer et se perdre en sanglots comme un enfant et cette vision lui noua l’estomac tandis qu’une boule apparaissait au niveau de sa gorge. Face au chagrin de cet inconnu, il se sentait impuissant et terriblement coupable, comme si c’était lui le fautif de l’état de sa fille.

-Je suis profondément désolé, monsieur.
-Venez avec moi.

L’homme s’était repris quelque peu et tout en séchant ses larmes, disparut derrière la porte. Pete le rejoignit d’un pas rapide et tout deux errèrent dans le long couloir qui menait à l’aile B de l’hôpital, tels deux somnambules perdus, ballottés par les vagues du destin.

-C’est ici.

Pete s’arrêta aussitôt qu’il eut franchis les deux portes battantes qui donnait sur l’aile B et l’endroit où se trouvait la fille de l’homme qui se tenait à sa droite, les yeux dans le vide. Comme un automate, ce dernier fit quelques pas dans le couloir avant de se tourner vers la vitre qui avait succédé au mur blanc et nu. Allongée dans un lit semblable au sien, Pete put reconnaître cette fille qui avait prêté main forte à Supergirl. Ce courageux petit bout de femme qui ressemblait à présent à un corps sans vie.

Poussant la porte, son père pénétra dans la chambre et s’installa machinalement dans le fauteuil, en face de la patiente. Pete, un peu désarçonné, trouva bon de l’imiter et le rejoignit en tremblant légèrement, ne quittant pas des yeux la femme qu’il avait aperçu distinctement auprès des infirmiers qui allaient l’emmener aux urgences. Cet ange blond au visage amaigri mais au charme tellement profond.

-Elle est belle.

Ces mots avaient franchis le seuil de ses lèvres en un murmure à peine audible mais cela n’échappa pas au père meurtri qui eut un sourire.

-Oui. Je l’ai adopté quand elle était toute petite. Son père est mort pendant la première guerre du golfe, tué par des miliciens irakiens aux environs de Jalibah.
-Ca a du être dur pour elle.
-Oui. Mais j’ai fais mon possible pour l’aider, pour la comprendre et…

De nouveaux sanglots submergèrent le géant.

-Ce n’est pas de votre faute. Elle a fait ses propres choix, pris ses propres décisions. C’était son destin que de combattre Metallo et permettre à Supergirl de le neutraliser. C’est ainsi et vous n’y pouvez rien.
-Si ! J’aurais dû être là pour l’écouter ! Au lieu de ça, je l’ai rejeté, je n’ai pas cru aux histoire qu’elle m’a raconté, je…
-Il a… raison.

Une voix affaiblie tira Pat Dugan de son chagrin. Relevant la tête et chassant les larmes qui dégoulinaient sur son visage d’un revers de la main, il put apercevoir sa fille adoptive en face de lui, un léger sourire sur le visage, ses magnifiques yeux bleus lui lançant un regard d’une chaleur bienfaisante. Une chaleur irradiant son être tout entier. Une chaleur qu’il n’oublierait jamais.


*


Assis en tailleur, il observe le spectacle naturel qui s’offre à ses yeux. De toute horizon immergent des pics enneigés qui transpercent les nuages et reflètent comme de vastes miroirs les rayons d’un soleil naissant. Il savoure ce spectacle chaque matin, n’en perdant miette, et s’imprègne de la puissance spirituelle de cet immense espace épargné par le péché et la déraison humaine. Un petit paradis immaculé si fragile et si fort à la fois. Oui, il aime cet endroit magique car c’est ici que vit son maître, tapis dans les profondeurs glacées de cette contrée reculée du Tibet. Il lui a tout donné. Il lui a offert sa vie. Et à présent, il tient la créature qu’il s’est évertué à chercher à travers le monde pendant des années entre ses mains. Il peut même caresser du bout des doigts la chevelure blonde de l’ange endormi qui partage la grotte dans laquelle il vit. Bientôt, elle sera prête à le suivre. Bientôt elle servira les desseins divins de son maître. Bientôt, oui. Très bientôt.






Ajouter un commentaire à cette page:
Votre nom:
Votre message:

 
  Depuis janvier 2009, il y a eu 108377 visiteurs sur le site. Copyright (c) 2004-2009 http://urbancomics.fr.gd/  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=