Urban Comics
  Superman #3
 
Auteur : Diablo
Date de
parution : 

« La grève du métro new-yorkais montre une profonde blessure dans le rêve américain. Car c’est toute la politique de protection médicale qui est remis en cause et… »

- Clark ?

Je lève les yeux de mon écran d’ordinateur pour poser les yeux vers Loïs. Elle est une fois de plus superbe. Elle ne le sait pas mais elle me donne une raisons de ne pas m’exilé au Pôle Nord.

- Oui ?
- Le patron est là, c’est l’heure de sa conférence de présentation…

Le patron c’est Lex Luthor une des personnes les plus puissantes de l’Etat. Cinq minutes plus tard je suis assis au troisième rang d’une salle presque bondée. La chaise est inconfortable, l’atmosphère est bruyante et franchement désagréable. Surtout pour moi… mon seul réconfort c’est que ma camarade est à côté de moi.
Puis il entre. Grand, le regard perçant et le crane chauve. Il nous parle, nous fait son speech, nous la joue :
« je viens de new York, j’ai du fric alors inclinez vous devant moi…blablabla… »
La séance de torture se termine une heure plus tard et tout le monde se lève. Mais il descend de l’estrade et se dirige vers moi. Merde…

- Lois Lane ?
- Elle-même, enchanté monsieur Luthor.
- Je vous en prie appelez moi Lex…

Je me sens con. Je regarde la scène comme si j’été à des kilomètres. Il la complimente sur ses articles, lui glisse quelques remarques sur sa tenue. Il est temps que je réagisse…

- Hé connard !!!

Mon poing lui explose la mâchoire. La suite n’est pas belle à voir. Je le carbonise, mes mains lui explosent le crane. Je me déchaîne, son corps est à peine reconnaissable, je sens le sang sur mon visage, ses os entre mes mains je…


- Clark ? Tout va bien ?

Je redescends sur terre et serre la mai que Luthor me tend. Lois me regarde bizarrement, j’ai du être absent pendant quelques secondes…

- C’est un plaisir monsieur. Clark Kent de la rubrique économique…
- Oh ! Et bien essayé de ne pas trop faire chuter mes actions en bourse…

Son rire est insupportable, mais celui de Lois encore plus. Elle semble fasciné par cet homme.

- Dites-moi Lois, j’organise une petite fête avec tous les journalistes, cela me ferait plaisir que vous veniez. Vous aussi Clark.
- Avec plaisir monsieur, n’est-ce pas Clark ?
- Oui, oui…
- Bien ! je vous dit donc à ce soir…

Il repart comme il est venu, son sourire aux lèvres comme un crotale qui se réjouit d’un plat de souris.
- Mon dieu il faut que je trouve quelque chose à me mettre, on se dit à se soir Clark ?

Je n’ais pas le temps de répondre, elle est déjà dehors se réjouissant de la perspective de cette soirée. Alors moi aussi je pousse les portes de la salle pour allez me préparer la mort dans l’âme. Mon dieu quelqu’un prend du plaisir à me tourmenter…

Les soirées mondaines m’insupporte, je les ai en horreur. Je m’y sent mal à l’aise, comme un éléphant dans un jeu de quille. Mon nœud papillon m’étouffe, et mon costume me serre aux épaules. J’ai l’impression de manqué d’air.

- Alors comment je suis ?
Elle se tient devant moi, dans une tenue plus que merveilleuse. Une robe noire fendue des deux côtés jusqu’à la naissance de ses fesses. Et le décolleté est ahurissant. La robe semble moulé sur ses seins, accentuant la non-présence de sous-vêtements. Mais ce n’est pas vulgaire, le tout reste malgré tout assez classe et sa beauté n’a rien de trivial. Au contraire, on dirait un ange descendu sur terre… Cette fois ci je manque vraiment d’air.

- Parfaite Lois, parfaite…

Comme j’aurais voulu dire ses mots et voir le même effet dans ses yeux. Mais c’est Lex Luthor qui s’est approché de nous, dans un smoking taillé sur mesure. A côté j’ai l’impression que le mien a été tricoté par ma mère. Il sourit de toutes ses dents et ses yeux englobent l’objet de mes désirs.

- Voudriez-vous vous joindre à ma table ?
- Avec plaisir… Clark vous venez ?

Je bafouille un oui avant de leur emboîter le pas. Je me sens inutile, étranger à leur conversation. Je passe tout le repas à les regarder rire. Parfois il lui glisse des mots à l’oreille en me regardant. Et les yeux de la belle pétille et elle s’esclaffe lorsqu’elle croise mes yeux. Je me sens humilié, rabaisser pour tout dire.

La table vole. Elle n’a pas touché le sol que je suis sur lui. Ma vitesse nous emporte très loin de là. Je lui tiens la gorge a des kilomètres du sol. Le vent glacial balaye son visage pétri par la peur..
- Alors tu vas la laisser tranquille ?


Lorsque je reviens sur terre, je transpire à grosses gouttes. Ce n’est pas possible je deviens fou ! Cet homme réveille en moi les pires fantasmes. Le fait qu’il courtise ma belle me donne la nausée. Elle est étourdie par son pouvoir, son assurance.

- J’organise une réunion de différents collaborateurs à New York le mois prochain. J’aimerai que vous veniez.
- Bien sur, j’en serais ravie…

Voilà maintenant il lui donne carrément rendez-vous pour un week-end à New York… finalement le pôle Nord doit être sympathique à cette époque de l’année…

- Clark ? Vous êtes libre vous aussi ?
Quoi ? Il m’invite aussi ? Il est sadique lui… Mais je n’ai pas vraiment le choix…

- Bien sur…
- Bien ! Donc voilà qui est fait !
Soudain son portable vibre. Il décroche, écoute quelques phrases et raccroche.
Il se lève de table susurre quelques mots à l’oreille de Lois puis se tourne vers moi.

- A bientôt donc ! Je dois rentrer sur New York une affaire urgente à régler. On se revoit la semaine prochaine, ma secrétaire vous enverra les billets d’avions et se chargera de vos chambres.

Sans un mot de plus il s’en va. Je refoule mes envies de massacre. Je ne me sens pas bien. Ma tête me fait horriblement souffrir…

- Je dois y aller moi aussi… au revoir Lois à demain…

Elle ne semble même pas avoir entendu, son regard est ailleurs. Alors je m’éloigne rapidement.

J’ai choisi de vivre comme un humain normal. Mais je me demande maintenant si provoquer d’énormes dégâts n’est pas préférable à vivre comme ça. J’ai l’impression d’avoir une chaîne autour du cou… Je me sens si faible, j’ai vécu cette journée comme on regarde un film. Sans réagir, sans agir. Je me demande si je vais pouvoir l’accepter encore longtemps…
 
  Depuis janvier 2009, il y a eu 266430 visiteurs sur le site. Copyright (c) 2004-2009 http://urbancomics.fr.gd/  
 
Ce site web a été créé gratuitement avec Ma-page.fr. Tu veux aussi ton propre site web ?
S'inscrire gratuitement