Urban Comics
  Superman #5
 
Auteur : Diablo
Date de
parution : 

En fait le plus étrange chez cet homme ce fut son arrivée dans la ville. Il est arrivé un beau jour et… à pieds ! Or Hays, petite bourgade du Kansas était éloigné de toutes autres villes de plusieurs kilomètres. Et lui avait débarqué dans un costume noir qui avait connu de meilleur jour, en marchant tout simplement.
La suite est plus banale, il avait bu un café au dinner, pris une chambre au motel du coin, il paya cash pour une seul nuit. Juste de passage, ce voyageur avait crée l’événement dans le coin. On ne parlait plus que de lui et des résultats du super Bowl. Le paradoxe c’est que l’on ne savait rien de lui, même pas son nom…
Il n’avait pas beaucoup dormi, il ne dormait à vrai dire presque plus. Il savait pourquoi il était ici, il savait que des réponses à ses questions n’était qu’a quelques secondes de lui. Mais il avait le trac, tout cela était nouveau pour lui. Il respira profondément une ou deux fois. Allez… Il faudra bien allez un jour, alors autant le faire aujourd’hui. Le lit grinça lorsqu’il se leva…

La ferme était paisible en ce début de moi de novembre. Le temps était encore doux et Jonathan achevait ses travaux journaliers. A force de se baisser son dos le tirait un peu, mais en regardant le soleil il souria, heureux du travail accomplit. Puis une ombre passa sur son visage. On n’y lisait le même regard qu’un lutteur résigné au combat. Ses yeux était plissées et soudain il semblait si las. Pourtant l’homme en face de lui n’était pas venu se battre. Ils avaient le même regard. Et cette ride qui leur barre le front leurs étaient communes. Ce fut l’étranger qui rompit le silence.

« Bonjour… Papa. »

Daily News

Un homme sauve le monde ! hier […] alors que le monde retient son souffle et que les héros sont désemparés […] envoya l’astéroïde…

Times

Où est passé Superman !
Depuis son intervention plus aucune nouvelle du héros qui….

Howard the Duck

Quel costume pour Superman ?

Le costume de ville pour sauver le monde ? Et bien […] Nous avons fait appel aux plus grands styliste de monde et dessinateur de comics parmi lesquels […] Votez sur le site…

Boston Herald

Photo satellite de l’homme d’acier !

Loïs fut une grande collaboratrice […] part […] regrettons et…


« Tu veux une tasse de café ? »

Martha tira l’homme de son étude du panneau dans la cuisine. Dessus était épinglé ou scotché des articles, des photos sur la nouvelle sensation du moment : Superman, ainsi que l’on a surnommé l’homme qui évita à la terre un remake de la fin des dinosaures…

« Oui merci… »

Clark Kent se retourna vers la vieille femme et prit avec un geste de remerciement la tasse encore fumante. Sur invitation de son hôtesse il prit place à table. Il fit comme s’il n’avait pas remarqué les traces de pleurs sur son visage. Son visage était fermé, comme si un orage grondait au loin et que les nuages pesaient sur le ciel prêt à se déchirer en deux.
C’est d’une voix étranglée qu’il posa sa question alors que Jonathan et Martha s’asseyaient à leurs tours.

« Qui suis je ? »

Il avait longtemps pensé à ce moment et sa question il l’avait maintes fois remâchée. Elle lui brûlait le corps depuis bientôt une semaine. Il avait parcourut le pays, Etat par état à la recherche d’un indice sur ses origines. Et c’est ainsi qu’il était tombé sur son acte de naissance, ici dans le Kansas. Et il se trouvait en face des deux signataires à la case parents.
Ce fut Martha Kent qui répondit. Elle n’avait que trop longtemps attendu, alors elle parla sans jamais s’interrompre. Les mots coulaient comme le pue d’une vieille blessure. On sentait la douleur ainsi que le soulagement dans son récit.

« J’ai rencontré Jonathan au MIT, nous étions dans le même cours d’études génétiques. Nous sommes vite tombés amoureux et avons décidé de continuer notre vie ensemble. Nous étions à la pointe en en terme de génétique… Lorsqu’on nous a proposé de travailler pour Starlabs, nous avons de suite accepté, le contrat semblait aussi juteux qu’intéressant.
Deux semaines plus tard nous avions déménagé au centre de recherche dans le Nevada. Et c’est là que nous l’avons vu : un être été plongé en position fœtale dans une capsule remplit de liquide rougeâtre. Il n’était pas humain, mais il était beau. Sa peau ressemblait à celle qu’on les dauphins, lisse, caoutchouteuse. Elle était d’une couleur très pale, presque nacré. Son corps était presque identique aux nôtres, mis à part de trop nombreuses articulations et quatre bras. Son visage était orné de cornes, et ses yeux était noirs, complètement noirs. On nous apprit alors qu’il avait été trouver dans un météorite qui c’était crashé dans l’océan indien.

Nous l’avons étudié pendant des années. Puis la direction nous chargea d’un nouveau projet, le projet K-L. Il s’agissait de créer un hybride entre l’humain et l’extraterrestre. Nous avons travaillé dur et… et… nous avons implanté des cellules reproductrices alien dans des spermatozoïdes humain, ceux de John en vérité. Et je fus la mère porteuse de cet enfant des étoiles. Mais nos doutes sur son utilisation furent confirmé avec des visites fréquente de l’armée dans le labo. Ils nous avez même mis sur surveillance. Durant la grossesse nous avons fuit et changé de noms, je m’attaché trop à toi Clark, je ne pouvais pas te laisser aux mains des militaires ! »

Un sanglot interrompu Martha, l’émotion revenait comme il y’a plus de trente ans et elle ne pouvait pas la combattre. Ce fut Jonathan qui termina le récit. Sa voix grave résonnait dans la pièce, rompant le silence religieux qui régnait dans la pièce.

« Lorsque tu es né, tu ressemblait à un enfant normal. Nous t’avons élevé comme tel pendant des années. Puis tes pouvoirs ont fait surface, nous avons appris ensemble à vivre avec, à ne pas en abuser. Mais tu te plaignais de plus en plus de ne pouvoir les montrer au monde. Et puis il eu ce fameux jour du 23 novembre 1992 ce jour là, alors que tu étais à Boston pour t’inscrire à la faculté d’Harvard, il eu une attaque terroriste. Tu n’as écouté que ton bon cœur et tu as sauvé tous ses gens. Mais tu n’as pas évité la bombe. Tu as absorbé toute l’explosion, tu es tombé inconscient juste assez pour qu’alertez par le miracle Ils te remettent la main dessus. Je ne sais pas ce qu’il t’ont fait subir, mais un jour l’Etat décida qu’ils étés allaient trop loin et leurs coupa les vivres. Ils te relâchèrent non sans t’altérer la mémoire. Nous t’avions cru mort, mais il y a peu de temps tu… tu a sauvé le monde… Et nous savions que c’était toi, toi seul pouvait faire ça. »

Une larme coulait sur la joue de Clark. A présent il savait. Il venait d’apprendre la vérité sur lui-même. Il reste pourtant des zones d’ombres. Ces voix, ce qu’elles lui avaient dit. Quelque part il savait qu’il avait hérité plus que ses pouvoirs de l’être venu d’ailleurs. Qu’une part de lui subsistait enfoui dans son fils biologique, Clark Kent.

Il repensa à sa mission, montrer l’exemple, être un guide pour tous ses gens. Socrate avait dit « Connais toi toi-même »
Il avait voulut savoir d’ou il venait pour continuer son chemin. L ‘ampleur de la tache ne l’effrayer pas. Maintenant il allait changer la face du monde. Mais avant tout, il allait passer du temps en famille. Il se leva et prit ses deux parents dans ses bras et tous pleurèrent les épreuves et le temps perdu…
 
  Depuis janvier 2009, il y a eu 266418 visiteurs sur le site. Copyright (c) 2004-2009 http://urbancomics.fr.gd/  
 
Ce site web a été créé gratuitement avec Ma-page.fr. Tu veux aussi ton propre site web ?
S'inscrire gratuitement