Urban Comics
  Episode 3 : La proposition
 
Histoire : SteF
Date de parution : Avril 2006


Aaron se demandait s'il avait bien entendu.

"Hé! Oh! T'as entendu ce que j'ai dis? demanda Frank.
-Justement, répondit Aaron. Tu peux répéter?
-Je veux t'aider dans tes punitions à deux balles! Je sais, ça paraît fou! En fait, c'est pas tellement moi qui veut t'aider, mais plutot mes... employeurs.
-Les mêmes employeurs qui t'ont demandé de tuer Catherine?
-Euh... Joker! Ne crois pas que je n'ai pas le droit de te répondre! C'est juste que j'ai envie de m'amuser un peu! A ton avis, c'est eux? C'est pas eux? Bah! Tu le sauras bien assez tôt!
-Pourquoi veulent-ils m'aider? questionna Aaron.
-Malheureusement, je ne sais pas tout.
-Et si je refuse?
-Ce n'est pas une obligation. Mais réfléchit! Tout seul, combien de personnes peux-tu punir? Avec mon aide, tu pourrais doubler ce chiffre! Et puis, si tu refuse mon aide, tu ne saura jamais qui est derrière tout ça, et pourquoi... Tu as jusqu'à demain minuit pour y penser. Je te retrouverai ici. Salut!
-Non! Attends!" cria Aaron en se levant d'un bond. Mais trop tard. Frank Castle avait déjà disparu.
*****
Aaron n'avait pas dormit de la nuit. Comment aurait-il pu? Les responsables de sa nouvelle vie lui proposaient de l'aider dans sa lutte contre le crime. Car même si Castle avait refusé de lui répondre, Aaron était persuadé que les commenditaires du meurtre de Catherine Gray étaient les mêmes qui avaient envoyé Castle.
Aaron déambulait dans les rues d'une New York qui commençait à sombrer dans la nuit. Il portait un jean et un long manteau en cuir noir. Il devait donner sa réponse dans moins de deux heures, et il ne savait toujours pas ce qu'il allait faire. Il souhaitait par dessus tout punir Frank Castle et ses "employeurs", mais avec leur aide, il pourrait punir un maximum de crapules. De plus, ça serait un bon moyen de se rapprocher d'eux, de savoir ce qu'ils mijotaient.
Soudain, Aaron entendit des bruits de lutte. Il alla calmement en direction de la ruelle d'où venait l'agitation. Quatre footballeurs, d'après les blousons qu'ils portaient, d'une vingtaine d'années, assénaient de violents coups de pieds à un garçon du même âge qu'eux. Plus la victime les suppliait d'arrêter, plus ses bourreaux frappaient fort.

"Venez vous attaquer à quelqu'un qui peut se défendre! leur dit calmement Aaron qui se tenait à l'entrée de la ruelle.

Les quatres footballeurs se retournèrent en direction de l'homme qui leur avait parlé.

-Dégage, connard, si tu veux pas subir le même sort! répondit le plus baraqué.
-Viens me le dire de plus près! lui lança Aaron en retirant son blouson, laissant place à son tee-shirt noir avec la tête de mort blanche.

Aaron Kearse avait laissé la place au Punisher.

-Vas-y, Steven! Règle-lui son compte!"

Steven s'approcha du Punisher.

"Ringard ton tee-shirt!"

A peine Steven avait-il lançé fièrement sa phrase, qu'il envoya un violent coup de poing en direction de l'abdomen de son adversaire. Malheuresement pour lui, l'homme avait été plus rapide. Le Punisher esquiva sans difficulté et rendit son coup au footballeur. Steven se retrouva à genoux, les bras croisés sur son ventre.
Témoins de cette scène, les amis du footballeurs délaissèrent leur victime pour se ruer sur l'homme au tee-shirt. Mais aucun ne réussit à toucher le Punisher. Très vite, les trois footballeurs avaient rejoint Steven sur le sol froid et sale de la ruelle. Le Punisher ramassa son manteau, le remit et se dirigea vers la victime des footballeurs. Il sétait recroquevillé sur lui-même. Son sweat était déchiré par endroit. Son visage était en sang. Aaron s'acroupit à côté de lui.

"Tu m'entend?"

Pas de réponse. C'est alors que Aaron vit que le jeune garçon ne respirait plus. La rage dans les yeux, Aaron se leva et se tourna vers les agresseurs qui se relevaient péniblement. Une cinquième personne les avait rejoint. C'était un garçon d'une vingtaine d'années également, mais plus petit que les autres. Environ 1m70. Il portait un jean troué, un tee-shirt noir et des tas de piercings. Le Punisher alla dans leur direction. Plus il s'approchait, plus il ressentait une sensation étrange dans le bras droit. Assez rapidement, cette sensation se transforma en une horrible douleur. Une douleur si terrible qu'il tomba à genou. Il se tenait le bras droit avec sa main gauche, serrant de toutes ses forces pour faire disparaître la douleur. Mais en vain. Le nouvel arrivant s'accroupit en face d'Aaron. Ce dernier pouvait à présent voir son visage. Mais ce fut les yeux du jeune homme qui attira l'attention de Aaron : ils brillaient comme deux lampes.

"Alors, mon gars, tu te souviens de moi?" demanda l'étrange adolescent.

Aaron n'en croyait pas ses yeux. C'était le garçon qui l'avait envoyé à l'hôpital lors de son enquête sur la mort de Wilson Fisk.

"Ca fait deux fois que tu viens faire chier mes potes! La troisième, t'es mort!"

Puis il s'en alla avec ses quatre amis. La douleur disparue, Aaron prit le corps du jeune homme et le déposa à l'hôpital le plus proche. S'il voulait lutter contre tous les types de criminels, il lui fallait des alliés de poids, même si celà ne l'enchantait guère.

                                                      -INTERLUDE-

Lieu : nulle part. Temps : jamais

Une table en bois, ronde, pouvant acceuillir six fauteuils. Cinq sont occupés. Une sixième personne s'assoit sur le siège innocupé. C'est le jeune agresseur de Aaron Kearse. Une ombre venant de nulle part l'enveloppe et disparaît presque aussitôt. A la place de l'adolescent se tient à présent un moine. Une capuche cache son visage. Il s'adresse aux cinq autres individus.

"Le Punisher est des notres!
-Jusqu'à ce qu'il comprenne...
-Mais il sera trop tard! Le Plan sera achevé!"




Ajouter un commentaire à cette page:
Votre nom:
Votre message:

 
  Depuis janvier 2009, il y a eu 105741 visiteurs sur le site. Copyright (c) 2004-2009 http://urbancomics.fr.gd/  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=