Urban Comics
  Episode 6 : Obscurité (3)
 
Histoire : SteF
Date de parution : Juillet 2006


Trois hommes pénétrèrent dans un grand entrepôt abandonné.
Le premier était Aaron Kearse, alias le Punisher. Accusé d'un double meurtre qu'il n'avait pas commit, il cherchait à confondre les véritables meurtriers, tout en punissant la racaille. Il était brun et portait un pantalon et un tee-shirt, tout deux noirs. Sur le devant du tee-shirt était dessinée une grande tête de mort blanche.

Le second se faisait appeler Steelman. Mais son véritable nom était James Baxton. C'était un banquier qui s'était subitement trouvé dôté de super pouvoirs. Ouïe sur-développée, invulnérabilité, super vitesse, vol... Il découvrait à peine ses nouvelles aptitudes. Il portait un costume rouge et bleu, et un masque bleu qui ne laissait apparaître que le bas de son visage.

Quant au troisième homme, il s'appelait Jackie Estacado. Ancien tueur à gage, il était désormais la proie de petites créatures étranges. Il avait les cheveux bruns et longs, et était habillé d'un tee-shirt blanc et d'un jean.

Tout les trois avaient plus ou moins un lien avec l'Ordre, une mystérieuse organisation de moines aux pouvoirs étonnants.

"On est où, ici? demanda Jackie.
-Dans une de mes planques, répondit le Punisher.
-Et tu nous fais confience au point de nous la montrer? s'étonna Steelman
-J'en ai trouvé une mieux. Je ne vais pas tarder à déménager!"

Ils s'arrêtèrent devant une grande table sur laquelle était exposées des dizaines d'armes. Du magnum à la mitraillette, en passant par les grenades, le Punisher possédait un arsenal impressionnant.

"Où t'as chopé tout ça? demanda Jackie.
-Lors de mes diverses punitions. Mais le plus gros m'a été légué par un vieil ami, tout comme la camionnette qui est garée derrière.
-C'est géant! s'écria Jackie Estacado. On a de quoi se défendre!
-Justement, intervint Steelman. Vous êtes sûr que des armes peuvent venir à bout de démons?
-Ce ne sont pas réellement des démons, répondit Jackie. D'après ce que je sais, ce sont des créatures qui peuplent une dimensions parrallèle à la notre. Et ils ont la capacité de passer d'un monde à l'autre.
-Et les armes vont suffire? continua de questionner Steelman.
-J'ai flingué un gros monstre et un darkling. Et avec le matos qu'on a là, plus tes pouvoirs, je suis sauvé!
-A ce propos, dit soudain le Punisher à l'attention de Steelman. Comment se fait-il que tu nous aides? Cela ne te concerne pas.
-J'espère que vous pourrez m'éclaircir sur l'origine de mes pouvoirs. Ils ont apparement un lien avec l'Ordre et je...
-Mon agent de liaison, Kenneth Colt, m'a en effet parlé des projets que l'Ordre a pour toi, répondit Jackie. Ecoute, continua-t-il en inspectant un magnum,une fois que cette histoire sera réglée, je te dirai tout ce que je sais. Ca te va?
-Ok. Mais pas de feinte! Je suis plus puissant que toi!
-Bon, faut se magner! D'après ce que je sais, les darklings ne supportent pas la lumière du jour. Ce qui nous laisse deux bonnes heures avant le couché du soleil, les informa Estacado en regardant sa montre.
-Va falloir songer à remplacer les piles, parcequ'il est presque 20h00, le contredit le Punisher.
-Et il est prévu que le soleil se couche à 20h15, continua Steelman.

Soudain, des bruits sur le toit se firent entendre. C'était comme si plusieurs chats, toutes griffes dehors, déambulaient sur la toiture métalique de l'entrepot.

-C'est... C'était quoi, ça? balbutia Jackie en serrant très fort le magnum dans sa main.
-J'en sais rien, répondit le Punisher. Mais on a rien à craindre, puisqu'il fait encore jour.
-Désolé de te contredire, mais il n'y a pas besoin de posséder mes pouvoirs pour remarquer qu'il fait nuit, dit Steelman en montrant une fenêtre du doigt.
-Pas de panique! tenta de se rassurer Jackie. On a des armes, pleins de munitions, et un héros avec des supers pouvoirs! On va gérer la crise!

Le Punisher se rua sur la table et se saisit d'une kalachnikov, avant d'ajouter :

-J'espère qu'on aura assez de munitions, parcequ'ils sont nombreux à s'être invité à la fête!"

Le Punisher avait à peine terminé sa phrase, que les quelques vitres que possédait l'entrepot volèrent en éclats. Des dizaines de petites créatures s'engouffrèrent dans le bâtiment.
Elles mesuraient de 50 centimètres à 1 mètre. Vertes-grises, elles avaient de longues oreilles pointues. Leur bouche abritait d'effroyables dents tout aussi pointues, de même que de la bave qui dégoulinait. Elles étaient nues, et leur peau semblait écailleuse.

Steelman, qui n'avait rien à craindre de ces créatures, allait directement au contact. Il les cognait tellement fort que nombre d'entre elles se retrouvaient en bouillie. Biensur, il aurait pu utiliser sa super vitesse pour les éliminer plus rapidement, mais il ne controlait pas encore bien ce pouvoir, et il ne voulait pas risquer de blaisser ses deux nouveaux "amis". Les poings dégoulinant de sang vert et visqueux, le super-héros ne cessait d'estropier ces gremelins toujours plus nombreux. Soudain, sans qu'il n'ait eu le temps de réagir, un des darkling s'agrippa à son dos. Mais il se brisa les dents en tentant de mordre dans la peau invulnérable de Steelman. Finalement, ce dernier lui arracha la tête et se débarassa du corps inerte.

"Je ne te pensais pas si violent, lui lança le Punisher.
-Moi non plu! répondit le héros. Mais fait gaffe à tes arrières!

Le Punisher, qui restait à proximité de la table avec les munitions, se retourna brusquement. Il se trouva nez à nez avec un darkling d'environ 1 mètre. Le vigile urbain, comme l'appelaient certains journaux, tenta de pointer sa mitraillette sur la créature. Mais, plus vive que l'humain, elle saisit son arme et la lui retira violement des mains. Le Punisher fut surpris par une telle rapidité. Mais il fut encore plus surpris quand le darkling le mit à son tour en jou. La table était trop loin pour qu'il essaie d'attraper une autre arme. Quoi qu'il fasse, son heure était venue. Le darkling pressa la gachette, et...rien. Plus de munitions. Avant que son adversaire ne puisse comprendre ce qui se passait, le Punisher fit un bond vers la table, saisit un magnum et tira une balle dans la tête de la créature.

Pendant ce temps, Jackie Estacado montait dans la camionette du Punisher garée dehors. Il avait profité de la confusion qui régnait dans l'entrepot pour discrètement s'éclipser. La cachette du Punisher étant à l'écart des quartiers résidentiels et des routes, il n'y avait aucun lampadaire. Estacado n'y voyait de ce fait quasiment rien. Et le ciel nuageu n'arrangeait pas son affaire. Il tatonna à tout hasard pour voir si les clés étaient sur le contact, mais rien. Pendant un court instant, alors qu'il entendait les coups de feu émanant de l'intérieur, il repensa à qui il avait été, il y avait quelques temps. Un homme froid, sans pitié, qui n'avait peur de rien. Un tueur à gage impitoyable. Et là, il se sentait plus pitoyable qu'autre chose. Mais il savait qu'il ne pouvait rien faire contre ces créatures. Si on en tuait une, c'était deux qui prenaient sa place. Non, sans la protection de l'Ordre, il ne pouvait que fuir. Et tant pis si pour vivre il devait sacrifier le Punisher et trahir sa promesse faite à Steelman. Se ressaisissant, il se baissa sous le volant et bidouilla des fils pour faire démarrer le moteur. Après avoir réussit, il se redressa sur son siège, et...

"Oh, mon Dieu!"



Commentaires sur cette page:
Commentaire de Manuelle, 29/03/2012, 19 07 49 (UTC):
I honestly haven’t been iaderng the Amazing Whiny-Ass If you haven't read Spider-Man then how the fuck can you even say something like that?You just went full retard.



Ajouter un commentaire à cette page:
Votre nom:
Votre message:

 
  Depuis janvier 2009, il y a eu 105741 visiteurs sur le site. Copyright (c) 2004-2009 http://urbancomics.fr.gd/  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=