Urban Comics
  Manwolf #7
 

Histoire : Raziel
Date de parution : Janvier 2005


Après un combat long, éprouvant et surtout très sanglant, le dernier ennemi de Manwolf s’effondra. Il était l’un des rares à avoir réussi complètement sa mutation avant que Manwolf ne le tue. Il en avait décimé une quarantaine ainsi, déchirant des corps à moitié mutés. Seulement, le combat contre dix loups de force égale à la sienne avait été terrible, et il ne devait son salut qu’a une seule chose : le pacte que ses deux parties avaient fait. En effet, à la force du loup s’était additionné l’intelligence de John…et John était TRES intelligent, il avait su lire les mouvements de ses ennemis, les analyser grâce à l’instinct du loup, et en éviter une bonne partie, mais il avait tout de même dû essuyer des coups. Il était blesser à l’œil et son dos, sa cuisse et une partie de son bras le faisaient atrocement souffrir.
Manwolf se tourna vers le gourou. Etrangement, il ne semblait pas apeuré, comme s’il avait confiance en lui.
-Tu crois vraiment qu’en tuant tous ces gens tu as stopper la secte ??commença l’homme. Pauvre fou !!Lycanthropia s’étant sur toute la planète, notre petit groupe n’est qu’une infime partie d’un tout !!!Un tout qui contrôle le monde !
Il s’exprimait en faisant de nombreux mouvements avec ses bras.
-Même si tu me tu, reprit-il, tu n’en auras pas finit avec nous !! Et comment un simple loup pourrait nous tuer tous ??Tu es aussi stupide que tous les autres !!!
Comme pour prouver au gourou qu’il avait tort, Manwolf leva son majeur. La réaction fut immédiate. L’homme perdit de sa superbe, mais ne changea pas de discours :
-Ma foi, cela m’étonne…ainsi il semblerait que tu pense ??bah, je m’en fiche. Je vais maintenant t’affronter, et crois moi, les quelques améliorations que mon statut de chef spirituel m’as fait gagner risque de te compliquer la tâche.
A son tour, il ouvrit sa chemise, et referma sa main sur une sorte de médaillon. A peine l’eut-il arraché que son visage se convulsa. Il tomba à genoux tandis de sa peau se déchirait d’elle-même. Son corps fut secouer de spasmes en même temps qu’il grandissait, grandissait encore…jusqu'à être deux fois plus grand que celui de Manwolf !!L’homme noir et chauve avait laisser place à un énorme loup…sans fourrure ? Mais ce n’est pas ce qui étonnait le plus Manwolf. Son ennemi était immense, large, mais cela ne sembla rien changé à sa rapidité. En effet, avant qu’il ne pu faire quoi que ce soit, Manwolf reçu l’immense masse de plein fouet. Il fut plaqué au sol, tout le poids de son ennemi sur lui. Il put voir que celui-ci mesurait plus de quatre mètres de haut !!
L’air commençait à manquer. Manwolf comprit, aux craquements qu’il entendit, qu’il allait finir broyer s’il ne faisait rien. Mais sa bataille contre dix loups l’avait fatigué, et un simple humain aurait pu le tuer, alors quand était t’il d’un loup de quatre mètres de haut et pesant facilement 500 kilos !! Il cru sa fin venu lorsqu’il reçu une gerbe de sang en plein visage…seulement il comprit qu’il se trompait lorsque l’immense loup hurla de douleur. Un cri strident, tellement aigus que le verre poser sur l’autel au fond de la cale éclata. Le monstre se recula, permettant à Manwolf de respirer, mais pas de se relever, ses membres le faisant trop souffrir. Au tremblement qu’il ressentit, il sut que le monstre était tombé. Au bout de quelques secondes, une tête apparu dans son champ de vision. Un homme roux…l’homme qui l’avait mordu !!!
-Si je t’aide à te relever, tu me promet de pas me bouffer ??demanda t’il.
Malgré le fait qu’il soit devenu très intelligent, Manwolf ne parvenait toujours pas à parler…Mais l’homme traduisit son silence comme une affirmation, et il tira bientôt le loup-garou jusqu'à un mur proche. Lorsqu’il fut assis le dos contre ce même mur, Manwolf pu voir le cadavre de son immense ennemi : il gisait sur le flan, une grande barre de métal lui traversant le ventre. Il reconnu le pylône dont il s’était servi pour entrer dans le navire. Lorsque son attention se reporta sur le rouquin, il vit celui ci lui passer un de ses étranges médaillons autour du cou. Presque aussitôt, le loup disparut, et John reprit son apparence d’origine.
-Ces trucs sont des talismans, expliqua le rouquin. Ils enfouissent le loup au plus profond de nous même…le hic, c’est qu’a force le loup à tendance à sortir dès qu’on les ôtes, et ce même s’il n’y a pas de pleine Lune. Mais j’voudrais savoir un truc…comment t’as fait pour résister à la cérémonie ?
-J’ai…j’ai fait un…pacte, répondit John, à bout de force. Un pacte avec le…le loup.
-Le pacte des loups ??
Devant le regard interrogateur de John, le rouquin partit dans un fou-rire.
-Désolé, tu peux pas comprendre, fit-il, une fois calmé. Mais en gros, si je te suis, tu me dit que t’as réussi à faire ce que des millions, voir certainement des milliards de lycanthropes ont tenté de faire depuis que la lycanthropie existe : faire cohabité l’humain et le loup, et ce dans un seul corps !!!Remarque, sans me vanter, je suis assez unique, moi aussi.
Sans que John ne le demande, l’homme commença à raconter son histoire : juste après qu’il ait mordu John, il s’est fait tirer dessus par l’un de membres de la secte qu’il n’acceptait pas sa trahison (il ne s’étendit pas sur le sujet).
-Un loup-garou referme ses blessures au bout de 48 heures. Le seul moyen de le blesser définitivement, et souvent de le tuer, et de lui tirer une balle d’argent. Etrangement, ce métal annule le facteur guérisseur et les autres pouvoirs du lycanthrope. Bref, j’en ai reçu une, mais étrangement, le fait qu’elle ne me transperce pas de part en part, qu’elle soit encore en moi, me permet de me muter quand je le souhaite !!!Et je dois dire que c’est assez pratique, même si ma force, mon agilité et ma vitesse ont largement diminué…Bon, je vais te raconter toute ma vie, viens, il faut qu’on s’en aille.
L’homme aida John à se relever et à marcher. Le jeune homme était à demi évanoui. A peine eut-il fait trois pas qu’il sentit que le rouquin le poussa violemment. Lorsqu’il atterrit douloureusement par-terre, il vit une immense main s’abattre sur le rouquin…le loup de 4 mètres n’était pas mort !!!
Le rouquin, pendant son vol plané, se muta : arrachant sa peau, il exécuta un demi-tour qui lui permit d’atterrir à quatre pattes sur la paroi. Profitant de cette impulsion, il bondit sur le monstre. Celui-ci le stoppa d’un autre revers. Pendant que le loup roux se releva, l’immense créature retira le pylône encore enfoncer dans ce corps. La blessure se referma immédiatement !!! John fut soufflé ! Heureusement que les loups-garous normaux ne ressente pas l’étonnement, cela permit au loup roux de bondir de nouveau sur son ennemi. S’en suivi une bataille étonnante. John voyait le loup roux, qui était d’ailleurs frêle, courir sur tout le corps de son ennemi, évitant habilement des coups de griffes qui n’entaillaient que la chair de leur propriétaire…seulement, chaque blessures se refermaient immédiatement, si bien que le petit loup se fatigua et ne pu éviter un coup qui le blessa grièvement. Son corps roula jusqu'à John, tout en se mutant de nouveau en humain.
- On peut pas le tuer, cet enfoiré !!! cracha le rouquin, qui pris appui sur son coude.
Il voulu se relever, mais une immense patte tomba sur lui. Tous ses os craquèrent. Il lança alors un regard désespéré à John.
-Eh !G…gamin…je sais comment f…f…faire…Prend la balle d’argent et fout lui dans putain de cœur…
-Mais…la balle est d…dans toi ??questionna John, affolé.
Lorsqu’il vit l’homme sourire, il comprit.
-J’te doit bien ça !!!fit celui-ci.
Puis, dans un hurlement, il se muta de nouveau et enfonça son bras dans la patte qui le comprimait. Le monstre recula, et John arracha le talisman. Seulement, le loup à l’intérieur de lui n’avait pas apprécier sa trahison lorsqu’il avait été chassé par le talisman. John comprit qu’il ne commandait plus. Aussi, il n’attendit pas d’être totalement muter pour enfoncer son poing dans le corps du loup roux. Utilisant ses dernières secondes de réel contrôle, il bondit vers le monstre. N’ayant même pas encore retirer sa main du corps de celui-ci qui l’avait à la fois condamner et sauver la vie, Manwolf se rapprochait de son ennemi. Une gerbe de sang le suivait. Enfin, il atterrit sur cette peau sans fourrure, et, suivant son ouïe, il enfonça la balle dans le cœur de cette immense créature. Instantanément, elle rétrécit, repris même sa forme humaine. Et même si John avait laisser sa place au loup, cela n’empêcha pas au gourou de mourir sous les coups de griffes…

3 jours plus tard…

John laissa tomber les fleurs sur le marbre de la tombe. L’épitaphe disait : « Shannon Matthews».
-J’suis encore désolé, chuchota John, comme si le corps qui reposait maintenant sous terre pouvait l’entendre.
John ne put s’empêcher de pleurer. Sa vie était un enfer avant, cela allait devenir bien pire maintenant. Il n’avait plus aucun contrôle, et peut-être risquait-il encore de tuer ses proches. Il avait décider, lorsqu’il avait reprit forme humaine, de quitter définitivement son ancienne vie. Il fallait qu’il oubli tout. Surtout qu’il venait enfin de comprendre pourquoi la secte l’avait envoyé tuer les lycéens. Les tombes des véritables cibles se trouvaient non loin : Stanley Jones, bien sur, mais aussi Josh Carter et surtout Kenny Matthews. Ainsi, la secte avait aidé le loup à accomplir son premier but : tuer ceux que l’humain détestait le plus au monde. Maintenant le loup avait réellement le pouvoir, il pourrait tuer n’importe qui. Le gourou l’avait envoyé tuer ceux qui empêchaient encore le loup d’être le seul maître !!!
John sécha ses larmes et fit demi-tour…Maintenant, le plus dur était à venir…


                                                                              FIN






Ajouter un commentaire à cette page:
Votre nom:
Votre message:

 
  Depuis janvier 2009, il y a eu 105741 visiteurs sur le site. Copyright (c) 2004-2009 http://urbancomics.fr.gd/  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=