Urban Comics
  X-Men #1
 
Histoire : Diablo & Ben Wawe
Date de parution : Décembre 2004


Le jeune homme se demande encore ce qu’il lui a prit. Sa silhouette large n’est pas la seule responsable de l’éloignement des passants sur son passage. Non, Henry McCoy est un SDF, même un stéréotype de sans abri. Ses larges épaules sont recouvertes par un vieux manteau de l’armée, et il traîne ses grands pieds dans des chaussures dont la couleur est indéfinissable. Il arrive enfin a destination. C’est un de ses grands bâtiments aux briques rouges, pratiquement aucune fenêtre donne sur l’extérieur, et à coté de la grande porte en bois il y a une plaque a peine lisible :
« Ecole pour Surdoués Charles Xavier. »
Une école pour surdoués en pleine banlieue New Yorkaise il y avait de quoi rire. Mais Henry pressa quand même son doigt sur la sonnette.

Ding Dong fit la sonnette usée et ancienne de l’établissement. Une voix forte et vigoureuse se fit alors entendre par l’interphone grésillant.

« Oui ?
- Euh bonjour, je voudrais rentrer…on m’a demandé de venir…je suis Hank McCoy.
- Entrez, monsieur McCoy, on attendait plus que vous. »

Le jeune homme se demanda qui était « on » quand il poussa la lourde porte de bois. Il arriva alors dans un vestibule sombre et neutre, peint en gris, avec pour seuls meubles une petite table en bois. Trois portes en chênes attiraient l’attention. Soudain, l’une d’entre elles s’ouvrit, et un être de petit taille (mais tout le monde était petit pour Hank), environ 1m75, chauve, les yeux vifs et le sourire facile, apparut. Il donna sa main au jeune McCoy.

« Bienvenue, Hank. Tu as trouvé facilement ?
- Ouais. Mais qu’est-ce que je fais là ? On m’a promis un toit et de l’argent si je venais ici…
- Entre, tout va s’expliquer. »

Le chauve montra alors la pièce qu’il venait de quitter à Hank.

On y voyait deux silhouettes dont l’une était clairement masculine l’autre plus informe. En s’approchant, il put distinguer un grand brun avec un bandeau rouge sur les yeux, l’air triste malgré ce coté un peu boy-scout sur les bords. La masse informe est en fait une fille recouverte d’un pull qui aurait été trop grand pour King Kong. Elle avait de longs cheveux roux et ses yeux indiquaient clairement que les paradis artificiels existaient bien. Malgré tout on distingué bien qu’une jolie fille se cachait là dessous. Alors qu’il pensait à cela il remarqua qu’elle se contracta un peu…

« Je te présente Scott et Jean, Scott et Jean voici Henry…
- Je préfère Hank, et c’est quoi ici ? Pourquoi suis-je là avec eux ?
- Henry, hum Hank, disons que nous ferions mieux de parler de tout ceci plus à l’aise, qu’en dit tu ?
- Ça me va. »

La montagne qu’était Henry ne bougeait plus attendant que son hôte lui indique un endroit ou justement ils pourraient discuter. Celui-ci ne fit pas attendre plus longtemps son hôte, montrant une autre pièce, plus sombre, quelques fauteuils étant disposés en cercle autour d’un feu de cheminée.

Les quatre personnes se rendirent dans cet endroit, le chauve s’asseyant en face de Hank, le boy scout à sa droite, la camée à sa gauche.

«Bon écoutez, je sais pas qui vous êtes, ni pourquoi je suis là. Donc vous vous dépêchez de me dire ce que je fous là, et comme ça je peux repartir le plus vite…
- Tu es toujours aussi agressif, non Hank ? Quand est-ce que ça a commencé ? A la mort de tes parents ? Quand les autres garçons t’humiliaient ?
- Je sais pas comment vous savez ça, mais vous en savez trop. Tel Henri 4, surveillez vos arrières, un Ravaillac n’est pas loin…
- Joli, mais tu aurais pu faire mieux. Allons, ton cerveau d’exception doit pouvoir trouver mieux, non ? Un être digne du prix Nobel, voyons…
- Mmh, vous êtes de quoi ? CIA ? NSA ? FBI ? Autre chose ? Vous avez vu que je disais à tous ce que vous traficotiez dans la Zone 51, hein? Votre centre d’entraînement, hein ? Vous voulez me faire taire, non ?
- Oui, mais pas pour les raisons que tu crois… »

Le silence se fit et alors que Hank réfléchissait à tout cela il eut le choc de sa vie. Il y avait une voix dans sa tête.

« N’ai pas peur Hank… je m’appelle Charles Xavier, le petit chauve devant toi…
- Que… quoi !!!! »

Hank c’était levé d’un bond, regardant le petit sourire en coin du chauve.

« Je suis télépathe Henry, et avant tout je suis un mutant tout comme toi…
- Non mais on est ou là ? Et comme faites-vous pour me parler dans ma tête ! Et c’est quoi ça un mutant ! »

Charles se leva de son fauteuil, une expression bienveillante sur le visage.

« Si tu préfères que j’utilise mes cordes vocales pour l’instant cela me convient… sache que je sais comment tu arrive a échapper a la police, comment tu fais pour sauter si haut, être si fort, je sais beaucoup de chose sur toi Henry. Alors calme-toi, je sais que ton cerveau demande des explications sur tous cela, et je vais te les donner. »

A contre cœur, le jeune homme se rassit. L’expression des deux autres n’avaient pas changée lors des récentes secondes. Comme si tout cela était naturel, si ils avaient déjà vécus tels événements. L’être aux yeux bandés semblait transporté avec lui une grande mélancolie et une tonne de regrets. La camée, elle, semblait sujette à des crises de toc et de tremblements. Elle était vraiment dans un mauvais état…

« Elle va bien, j’essaye de la sortir de cet enfer…
- Quoi ?
- Jean, la jeune femme ici présente. Ne t’inquiète pas.
- Comment vous savez que je pensais à elle ?
- Je suis télépathe. En fait, je peux…
- …visiter les pensées des autres, les contrôler et implanter des choses dans le cerveau par un processus de contrôle de pensée, n’est-ce pas ? »

Xavier fut surpris de cette réponse. Ce jeune homme était véritablement très intelligent…
« Oui, c’est exactement ça. C’est ma mutation, en fait l’évolution vient de faire un pas en avant, de l’homme au mutant.
- Hum… cela me rappelle les théories de Bolivar Trask, sur l’évolution continuelle et ses nouveaux enjeux…
- C’est exactement ça. L’évolution dote certaine personne à travers un gène X de pouvoirs ou d’aptitudes particulières. Comme ce jeune homme, qui lorsqu’il ouvre les yeux envoi une rafale optique capable de raser ce bâtiment ou cette jeune fille qui est capable de déplacer des objets par la seule force de sa pensée, ainsi que de lire les pensées. Ou encore toi Henry, mais je pense que tu connais tes pouvoirs.
- Oui, mais tout cela ne me dit pas ce que je fais ici…
- En effet. Henry, nous sommes à un moment clé de l’Histoire. Dans quelques temps, l’Humanité fera connaissance avec les mutants. Et il se peut qu’elle n’accepte pas d’être concurrencée dans le rôle de race dominante. Il nous faut donc nous préparer à tout faire pour être acceptés…
- En clair, vous voulez qu’on soit gentil et beaux et qu’on sauve le monde pour être acceptés ?
- Tout à fait.
- Pourquoi je ferais ça ? J’ai rien à y gagner…
- Un salaire de 5 000 dollars par moi, plus le logement et la nourriture feraient-ils pencher la balance ? »

Hank ne savait pas quoi répondre, ce qui était assez rare pour ce bavard invétéré. L’offre était tentante, mais le chauve était peut être un membre de cet Etat tyrannique et paramilitaire qui manipulait les masses…mais bon, il était seul et dans la rue. Et la fille était vraiment jolie…
A ces pensées, celle-ci eut comme un frisson, et mit sa couverture sur sa tête. Ça devait vraiment être dur de ne pas se contrôler, pensa Hank…

« Bon, ok. Mais ça va consister en quoi, votre délire là ? On va pas courir en collants dans la rue à attaquer des débiles en collants, nan ?
- Non. Viens, nous avons quelqu’un à aller chercher, et après je te parlerais plus des X-Men… »

Hank ne dit rien, mais pensa en son fort intérieur qu’il ne voulait pas vraiment faire partit d’un groupe d’acteurs pornos tandis qu’il sortait de la maison avec le chauve.



Commentaires sur cette page:
Commentaire de Dasia, 14/07/2011, 15 03 56 (UTC):
A riolnlg stone is worth two in the bush, thanks to this article.

Commentaire de xvpcvvhua, 15/07/2011, 08 08 06 (UTC):
Z7aEUt <a href="http://bdbifqcegzxc.com/">bdbifqcegzxc</a>



Ajouter un commentaire à cette page:
Votre nom:
Votre message:

 
  Depuis janvier 2009, il y a eu 105741 visiteurs sur le site. Copyright (c) 2004-2009 http://urbancomics.fr.gd/  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=