Urban Comics
  Episode 11 : This is the end, my friend, my only friend...
 
Couverture : Rirox
Histoire : Ben Wawe
Date de parution : Décembre 2004


Ben Reilly était fou de haine, totalement fou. La rage qui habitait son être depuis si longtemps osait enfin se déchaîner en la personne de Spider Man pour venger ses parents. Si il avait eu quelques remords et des appréhensions à frapper autant qu’il aurait voulut Michael, là rien ne pouvait arrêter sa juste colère. Ses parents étaient morts, tués certainement par ces trois inconnus. Et Spider Man et Ben, pour une fois unis dans une même décision, étaient sûrs d’une chose : un des deux camps ne se relèverait pas…

Spider Man s’était jeté sur l’homme tout à sa gauche, le plus avancé des trois. Il portait une grande combinaison une pièce noire, avec une sorte de masque sur la tête. C’était un masque étrange : il recouvrait le milieu du visage, c'est-à-dire les yeux, le nez et la lèvre supérieure, mais rien de plus. Il était tout jaune, presque or. La fin supérieure du masque rentrait dans les cheveux en bataille et châtains du tueur qui avait dans sa main droite un fusil mitrailleur d’un type inconnu.

Alors que cet homme tombait à terre sous le poids de Spider Man, un de ses compagnons, celui qui semblait tenir des couteaux, fit disparaître miraculeusement ses armes dans un bruit aigu bizarre selon Spider Man qui avait glissé un œil autour de lui pour ne pas être attaqué par surprise, son sixième sens d’araignée semblant perdre peu à peu de son efficacité, comme le témoigne le fait qu’il avait été frappé par surprise au repaire de la Panthère Noire. Cet être étrange à la coupe encore plus étrange sortit lentement de la chambre, pénétrant dans l’appartement désormais sombre et sans vie pour y disparaître.
L’autre homme, une sorte de grand lutteur aux cheveux longs et sales, qui avait été le plus proche de la sortie et qui portait une moustache digne des années 50, sauta sur Spider Man et son compagnon à terre qui tentait vainement de tirer sur l’occupant des lieux. Mais celui-ci ne se laissait pas faire, rouant de coups et esquivant les poings du tueur.

Le jeune homme esquiva l’attaque de l’homme-monstre, qui ressemblait de près à une sorte d’homme de préhistoire, avec de grandes canines dignes d’un lion. Il avait réussit à échapper à son attaque en sautant en l’air, mais avec moins de force et de grâce qu’avant. Il s’en était fallu de peu pour qu’il ne se fasse toucher…mais il oublia tout cela en regardant le monstre de plus près.
Mon dieu, pensa le jeune homme…qui étaient ces êtres inhumains ? Que pouvait-il face à eux ? Durant quelques secondes, Ben sembla reprendre le contrôle suite à l’hésitation de sa haine personnifiée, Spider Man, et une grande peur l’envahit. Que lui arrivait-il en ce moment ? Pourquoi faisait-il cela ? Qu’est-ce qui l’avait poussé à faire cela ? Ah oui…tous ces problèmes. Vivait-il un affreux cauchemar ? Ou bien celui qui décidait du destin des hommes avait-il envi de s’amuser avec sa vie ?
Que pouvait-il face à des tueurs comme eux ?
Ils avaient tués ses parents, ses chers parents qui se vidaient de leurs sangs devant lui…
Fanny le trompait certainement avec Michael…
Matilde était partie on ne sait où…
Max était mort…
Son grand père aussi…
Que se passait-il donc ces derniers temps ? Avait-il été trop heureux ? Fallait-il qu’il reçoive le revers de la médaille ?

Ben Reilly n’en pouvait plus de cette vie…c’est pour cela qu’il laissa encore le contrôle à Spider Man, alors que les deux tueurs se relevaient et entamaient une attaque bien différente selon chacun. L’homme-monstre, qui s’était relevé, se jeta sur Spider Man qui recouvrait ses capacités tandis que l’homme-masqué tirait avec son fusil sur le jeune homme, mais atteignait sans faire exprès son allié qui reçut une volée de balles en plein dos. Un de moins, pensa naïvement Spider Man. Mais il se trompait.
Quelques instants plus tard, alors que celui qui venait de tirer des balles normalement mortelles pour son compagnon visait le jeune homme prêt à bondir sur lui, celui que Spider Man croyait mort se releva. Difficilement, mais il se relevait quand même ! Le jeune homme était stupéfait. Comment cela était-il possible ? Il l’avait vu prendre une trentaine de balles dans le corps…normalement personne ne survivait à cela !

Lentement, l’homme-monstre se releva, et passa sa main dans son dos sur sa combinaison noire. Il sentait sous ses doigts puissants des trous dans le tissu. Des impacts de balles. Il se retourna lentement, un air féroce et la rage dans les yeux, vers son camarade, qui semblait ne plus être aussi calme qu’avant, quand il avait plus ou moins géré la situation. Là, il semblait avoir peur.

Alors qu’il hésitait entre tirer ou ne rien faire, l’homme-masqué reçut la main de son compagnon dans la gorge avec un grognement animal provenant de l’agresseur. Ses doigts et ses ongles rentrèrent violemment dans le cou de sa victime, ce qui provoqua une grave hémorragie qui repeint toute la chambre en rouge sang. L’homme-masqué périt lentement dans la douleur tandis que son assassin s’agenouillait à côté de lui sous le regard ébahit et impuissant de Spider Man. Que pouvait-il faire ? L’homme-monstre était trop rapide, trop monstrueux pour pouvoir l’arrêter. Et d’ailleurs, pourquoi l’aurait-il fait ? Ils avaient tués ses parents, si ils s’entretuaient, il en resterait moins à tuer par la suite…

Tandis que l’homme-monstre semblait massacrer son ancien allié, voir le manger car on entendait des bruits étranges, Spider Man marchait lentement vers lui, dans l’espoir de le tuer en brisant ses vertèbres. Mais alors qu’il allait passer à l’acte avec un sourire sadique crispé collé au visage et une détermination proche de la folie, le jeune homme sentit quelque chose dans son ventre. Cela vint petit à petit…d’abord un picotement…léger…puis de plus en plus intense…jusqu’à en devenir une douleur…qui elle aussi devenait de plus en plus grande, puissante…jusqu’à ce qu’elle soit intenable…et que l’adolescent regarde son ventre pour y voir trois lames de métal.

Du sang descendit lentement de sa bouche jusqu’à son menton…Spider Man fut chassé par cette douleur intense, laissant à nouveau la place à un Ben tordu de douleur et tombant sur le plancher sans faire bouger l’homme-monstre qui continuait son activité.

Le jeune homme ne voyait presque plus rien…la douleur était intense, comme un virus s’insinuait lentement dans son être, frappait lentement chaque organe pour mieux en avoir un autre…un voile rouge et bleu recouvrait lentement ses yeux tandis qu’il se retournait dans un dernier sursaut pour voir la tête de son agresseur…il était là, au-dessus de lui, impassible…les lames provenaient de ses mains, elles étaient dans ses mains…pourquoi son sens d’araignée ne l’avait-il pas prévenu de cela ? et normalement il était plus résistant que la moyenne…ses pouvoirs semblaient ne plus trop fonctionner…et ce gus l’avait vraiment eu par surprise, il lui avait sûrement donné un coup fatal…il avait une coupe étrange…et son visage était rouge…mais ce devait être son esprit qui s’embrouillait et mourrait lentement qui faisait cela…le visage neutre et impassible du tueur fut la dernière vision du jeune homme avant de tomber dans le néant avec le sang et les larmes qui se mêlaient pour fermer les yeux de Ben Reilly qui semblait voir au loin une lumière…




Ajouter un commentaire à cette page:
Votre nom:
Votre message:

 
  Depuis janvier 2009, il y a eu 105741 visiteurs sur le site. Copyright (c) 2004-2009 http://urbancomics.fr.gd/  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=